CAP sur la « marine du ciel »

Par Noé P. News 3 commentaires sur CAP sur la « marine du ciel »

La renaissance du CAP10 fait des heureux, et pas que dans nos ateliers. La Force maritime de l’aéronautique navale française via la Direction Générale de l’Armement a décidé de renouveler sa confiance à Robin pour fabriquer des avions de formation à ses pilotes. Un retour aux bonnes habitudes, donc, car depuis des dizaines d’années nombre de pilotes militaires français ont été formés sur nos machines comme nous le racontait récemment notre colonel maison Alain Ruelloux.

Poursuivre cette tradition est pour nous un honneur et un privilège.

Rappelons cependant que le CAP10 n’est pas réservé aux futurs chasseurs. Il est par définition un avion accessible à tous les passionnés qui souhaitent s’affranchir de la gravité. Et vu la gravité de l’époque, nul doute qu’il a de beaux jours devant lui.

  • Partager:
3 commentaires
  • Jean-Sébastien SEYTRE
    Posté le 09/02/2021 à 17 h 54 min

    Heuyreux de voir que la Royale porte encore toute sa confiance dans le CAP-10C. Des nouvelles du développement / clients potentiels du CAP-10NG Amicalement, JSS

    Répondre
  • Jean-marc Bouillard
    Posté le 09/02/2021 à 19 h 03 min

    J’ai fait la seconde promotion de pilotes à Fréjus sur CAP10 qui ont remplacé les Rallye, en 1980.

    Répondre
  • Adrien REBOUL
    Posté le 17/04/2021 à 12 h 05 min

    En grand passionné des savoirs-faire français, de l’industrie français et de l’aéronautique, cela fait chaud au coeur, de voir ces renaissances. Que cela soit Robin et son CAP10 ou Aura Aéro, nouveau nom de la création française d’avions, les possibilités sont là et le cocorico renaît de ses cendres. Il est temps que la France revienne sur le devant de la scène, surtout en matière d’aéronefs de voltige !

    Bon vent le CAP10

    Répondre

Laisser un commentaire