Peut-on rêver d’un DR401 Rotax 915is ?

Par Casimir P. Vos Questions Un commentaire sur Peut-on rêver d’un DR401 Rotax 915is ?

L’avion (le DR401) gagnerait à intégrer le nouveau Rotax 915iS de 135 chevaux, plus puissant et économe que le Lycoming O235 de 118 chevaux

Question de Nicolas, un particulier – le 19 juillet 2016.

 

Cher Nicolas,

Merci pour votre excellente question!

Alors oui, effectivement, le Rotax 915iS serait une excellente alternative aux Lycoming notamment au 120cv de la gamme DR400/401. Compte tenu de ses performances, de son prix et de sa consommation, il ferait une féroce concurrence à bon nombre de motorisations …

Mais (et oui!), le 915iS n’est malheureusement pas encore certifié. Il n’y a donc pour le moment aucune chance de voir nos DR équipés de cette motorisation (du moins pas tant que le moteur ne sera pas certifié). Commercialisation prévue courant 2017. A ce jour le moteur a effectué quelques 3000 heures sur le banc de tests et 50 heures en vol (informations avril 2016 – source site internet Rotax).

 

Pour rappel, voici la description qu’en fait le constructeur sur son site (http://www.flyrotax.com/produkte/detail/rotax-915-is-isc.html)

Reposant sur la technologie éprouvée de la gamme de moteurs Rotax 912/914, le modèle Rotax 915 iS offre une puissance accrue, le meilleur rapport puissance-poids de sa catégorie, une puissance de décollage jusqu’à au moins 4 570 m (15 000 pi) et un plafond pratique de 7 010 m (23,000 pi).

Donc effectivement, cela nous permet de rêver … et d’espérer !

 

En espérant avoir répondu à vos interrogations à ce sujet.

L’équipe des ateliers Robin Aircraft                        

 

  • Partager:
1 commentaire
  • Nicolas
    Posté le 10/03/2018 à 10 h 33 min

    Et bien ça y est ! Le Royal 915is est désormais Isc (« C » pour certifié et en prime sa puissance est portée à 141 ch au lieu des 135 initialement annoncés. Pour rappel, il consomme beaucoup moins qu,un IO235, est beaucoup moins bruyant (5-6 db), est équipé d’une injection, d’un turbo, démarre aussi simplement que le Centurion diesel et pèse entre 35 et 40 kg de moins. Bref c’est le moteur dont a besoin Le DR400/401 pour faire un bon de performance sans précédent. Notamment sur ce qui fait depuis 40 ans le point fort du DR400, i.e sa polyvalence, en offrant un avion capable de remplacer à la fois le Dr400-120, le DR400-135.écoflyer, le DR400-160A et le DR400-160LR par un avion unique couvrant les champs de performances des quatre précédents.
    Un moyen d’optimiser les coûts de production (un avion au lieu de 4) et sans doute de booster le renouvellement des flottes de DR400 en clubs (avion plus simple, performant et polyvalent)
    Pouvez-vous nous dire si Robin Aircraft envisage rapidement, via un STC, de proposer un tel appareil à son catalogue ?
    D’avance merci de vos réponses,

    Répondre

Laisser un commentaire