Pierre nous laisse Robin

Par Noé P. News Aucun commentaire sur Pierre nous laisse Robin

 

Le 5 août 2020, Robin Aircraft a perdu celui qui lui a transmis sa passion, son génie et son nom.

Qui aurait cru, en 1957, que dans ce minuscule hangar en « demi-tonneau » installé en rase campagne sans même un permis de construire pour y assembler les premiers DR-100, démarrait en réalité une telle aventure? Qui aurait cru que ce jeune pilote prometteur, rêvant aux grandes lignes aériennes, deviendrait un avionneur de légende? Aurait-il cru lui-même qu’en 2020 encore, les cinq lettres de son patronyme seraient plus que jamais synonymes de noblesse, d’Histoire et surtout d’actualité?

Si Robin Aircraft perdure aujourd’hui encore, soixante-trois ans après sa création, c’est que Pierre Robin lui a bâti des fondations solides, prototype après prototype, faisant fructifier les échecs pour alimenter les succès.
Et quels succès!
Le premier-né de la série des DR-400 est par exemple sorti des ateliers de Darois en 1972… Le dernier en date a à peine quelques jours.

Mais pour en arriver là, il aura fallu batailler sans cesse, chercher l’ouverture et penser l’avenir. Il aura fallu gagner trois rallies de Sicile en 1963, 1964 et 1965 pour faire connaître et reconnaitre ces avions français d’exception. Il aura aussi fallu croire dur comme fer au bois comme matériau ultime de l’aviation légère. Et puis s’entourer avec intelligence, choisir les bons hommes, les bonnes femmes, à commencer par la sienne, Thérèse Robin. Le très regretté Joël Thomas (1947-2020, 1970-2019 chez Robin) nous racontait d’ailleurs en janvier dernier que Mme Robin compensait parfaitement l’omniprésence de son mari au bureau d’études en assurant la gestion des affaires courantes. Derrière chaque grand homme…

Et si après trente-et-une années de dévouement, Pierre Robin dut finalement céder la société en 1988, ce fut au moins à une famille qui, depuis trente-deux ans maintenant, fait perdurer l’héritage exceptionnel d’un homme qui ne l’était pas moins.

Combien doivent à Pierre Robin leurs toutes premières ailes? Combien se trouvent aujourd’hui encore chez eux dans une de ces machines sortie tout droit de ses rêves?

Alors, si son corps nous a bel et bien quitté ce 5 août 2020, l’âme de Pierre ne cessera  jamais de vivre tant que des avions continueront fièrement à s’appeler Robin…

Reposez en paix, cher Pierre, Robin vous salue bien bas.

 

  • Partager:

Laisser un commentaire