Joël s’est envolé

Par Noé P. Non classifié(e) 6 commentaires sur Joël s’est envolé

C’est avec une tristesse immense que Robin Aircraft a appris la disparition de l’un de ses enfants chéris: notre très cher Joël Thomas s’est envolé brutalement ce 10 mars, des suites d’une leucémie foudroyante.

La nouvelle de sa mort a laissé nos ateliers sans voix. Voici donc pêle-mêle, c’est à dire à la façon de Joël, les mots écrits par ses collègues et amis. 

Pour eux Joël, c’était…

«  …un pilier de l’histoire de Robin, un roc inébranlable, généreux, bienveillant, débordant d’idées, un touche-à-tout perfectionniste, technicien de haut vol, d’une grande intelligence, d’une immense créativité, d’une curiosité sans limite, un passionnant puits de science et d’histoire qui ne critiquait ni ne se plaignait jamais, un type de la trempe de ceux qu’on n’oublie pas, une assurance tout-risque, un gars qui savait faire vivre l’esprit de Robin dans celui des nouveaux arrivants et des visiteurs, un bonhomme dont le sourire, la voix et le rire laisseront un très grand vide. En somme une bien belle personne, un très bon collègue, et un très grand pote. Un modèle pour nous tous. Joël tu es éternel. »

Joël a néanmoins eu la gentillesse de nous laisser lui tirer le portrait le mois dernier, juste avant de tirer sa révérence… 

Pour que chacun se souvienne de ce très grand bonhomme qui aura illuminé les ateliers de Darois pendant un demi-siècle.

  • Partager:
6 commentaires
  • COQUELIN Jean
    Posté le 01/04/2020 à 11 h 37 min

    Comme tout pilote utilisant des DR400, j’ai le sentiment de faire partie de votre famille, aussi une telle nouvelle m’attriste-elle. Condoléances à sa famille et à toute l’équipe Robin. Bon courage et protégez-vous. Bien cordialement.

    Répondre
  • VISO Michel
    Posté le 02/04/2020 à 8 h 42 min

    Comme je l’avais dit dans les commentaires sur sa Biographie du dernier numéro, j’ai eu le bonheur plusieurs fois renouvelé de visiter l’usine avec lui.
    Une profonde tristesse m’étreint mais je garde le souvenir vivant d’un très grand bonhomme…

    Michel Viso

    Répondre
  • Gérard AUDIGNON
    Posté le 02/04/2020 à 11 h 30 min

    Bonjour à tous,
    Il y a quelques années, j’ai eu l’honneur et le privilège de rencontrer Joël. C’était à l’occasion des journées portes ouvertes que ROBIN organise chaque début d’été.
    Cette rencontre s’est renouvelée chaque année, depuis, car c’est l’occasion pour l’aéroclub des ailes lyonnaises de récompenser les meilleurs élèves BIA en leur offrant la visite de l’usine.
    Je conserve dans mon esprit le souvenir d’un homme chaleureux, passionné et passionnant.
    Les visites qu’il faisait était toujours l’occasion de présenter les différents postes de création, d’assemblage etc. Postes que Joël connaissait jusqu’au bout des doigts et même au-delà si tant est que cela soit possible.
    Il avait cette faculté d’associer ses présentations avec des anecdotes qu’il allait chercher au plus profond de son immense expérience, et mes jeunes BIA étaient « scotchés » devant un tel personnage.
    Les visites des usines ne seront plus les mêmes sans lui.

    Amical souvenir
    Gérard AUDIGNON
    Aéroclub Les Ailes Lyonnaises

    Répondre
  • jeanmarc nicolin
    Posté le 29/04/2020 à 18 h 33 min

    bonjour a toutes et a tous
    a toute l equipe ROBIN prenez soins de vous et courage a toutes et tous as bientot
    jean marc

    Répondre
  • SEVERIN Thierry
    Posté le 11/05/2020 à 10 h 35 min

    Joël,
    Imposant physiquement, imposant de savoir, imposant de disponibilité, imposant de bienveillance et surtout cette voix toute particulière reconnaissable entre toutes les autres; ce fut un privilège de te côtoyer durant ma modeste carrière ROBIN

    Thierry SEVERIN

    Répondre
  • Jean-Charles WOJAS
    Posté le 09/07/2020 à 17 h 29 min

    A chaque fois que je visitais l’usine Robin, Joël était mon guide et on se disait « à l’année prochaine ». Il manquera énormément à la famille de l’aviation, et a moi également. Mes plus sincères condoléances à sa famille.

    Répondre

Laisser un commentaire à VISO Michel
Annuler